Jour 1 photos

Publicités

Depart pour le Cap Ferret – Test/ post depuis l’app WP. 

Un matin frais.

Une brise du nord, légère et fraîche. 

Il est 7h, je suis prêt. 

Partir. Sur ce vélo léger chargé à bloc. En toute autonomie pour bivouaquer lors des 7 étapes prévues. 

Partir. Sans pression du temps. Laisser venir les km sous mes roues, l’atlantique au loin, la méditerranée à gauche, le ciel comme plafond.

Partir. Abandonner les rythmes usuels pour un lâcher prise hypnotique. 75 tours de manivelle par mn. Entre 35 et 50 h de pedalage métronomique pour rejoindre mon but sans tension. 

Partir. Vagabondage physique et mental. Errance de pensée.  Liberté immense. Solitude choisie. Limites à découvrir. Douleur de l’effort et endorphines. Orgasme d’une goulée d’eau ou d’une tranche de saucisson.

Tracer la longue route comme on mange un éléphant : par minuscules bouchées. 

Partir.

Plaisir.

Salon de Provence / Carnon-Plage – dimanche 24 juillet

Capture d'écran 2016-07-13 17.09.11Cette 1e étape est consacrée à la mise en jambe.

Je me suis déjà testé sur la distance et un peu entraîné ces dernières semaines.

Le dilemme c’est l’heure du départ vu les températures en ce moment, supérieures à 30°.

L’inconnue c’est le vent. Alerte au mistral les 13 et 14 juillet, on va lui laisser le temps de passer gentiment en espérant qu’il ne revienne pas de sitôt.

Chaque étape est préparée sur la même base

Un tronçon d’une centaine de km, 5h de route, se terminant par un point de chute offrant théoriquement un bivouac possiblement sympa : des zones isolées, pas trop loin d’un endroit où ravitailler (because pas trop de nourriture à trimballer et/ou à garder au frais).

Cette étape offre plusieurs avantages

D’abord son profil en descente, pas folle la guêpe :), ou en plat. Ensuite, et c’est valable sur tout le parcours, la possibilité… de prendre le train. Je ne suis pas un surhomme et si je dois reprendre un parcours plus reposant par la voie ferrée, je le ferai.

Inconvénients

Cette route est très dégagée, ce qui peut être pénible en cas de vent. Ensuite il y a peu, mais vraiment peu, de parcours cycliste protégé. On est en France (allez, je râle comme un gaulois) et il faut bien se rendre compte qu’à l’évidence, on est pas au Danemark ou en Hollande : il va falloir être prudent avec le trafic auto.

Déroulement

Je compte théoriquement partir tôt, avant 8h, pour pouvoir pédaler 2 ou 3h avant la grosse chaleur. Si je suis chaud (!), je fais les 2 ou 3h de 2e partie sous le soleil de l’après-midi, quitte à fractionner pour garder une heure le soir.

De toutes manières, l’idée est d’y aller à son rythme…

(à suivre)

Je prépare un billet-étape pour chaque jour, à l’avance. Cela me sert de road-book et de repère. Je ferai un 2e billet carnet de bord au fur et à mesure, avec la bonne catégorisation pour que ceux qui suivent s’y retrouvent ❤

 

https://goo.gl/maps/ivomyaoB5qm